Non classé

# Peter Pan de James Matthew BARRIE

Quel livre ?

images

« Peter Pan » de

James Matthew BARRIE

249 Pages

Édition Le Livre de Poche

De quoi parle t-il ?

Wendy, John et Michael n’auraient jamais imaginé qu’ils pouvaient voler. Ni qu’ils s’en iraient au Pays Imaginaire affronter les Indiens et les Pirates du redoutable Capitaine Crochet. Seulement, un beau soir, Peter Pan a fait irruption dans leur vie tranquille. Et pour visiter le Pays Imaginaire, rien n’est plus simple : il suffit de bien connaître Peter Pan, et de posséder quelques grains de poussières de fées.

Je vous en dit un petit peu plus.

Pour être tout à fait honnête avec vous, je me suis toujours focalisée sur « Peter Pan » avec le personnage de l’univers Disney. L’idée même d’un enfant qui ne souhaite pas grandir, qui vit des aventures dans un pays lointain et imaginaire, sans parents, sans obligations, seulement selon ces désirs et ces envies … C’était fascinant. J’ai toujours été envieuse de cette histoire, resté dans l’enfance est encore un sentiment très présent chez moi, même si peu à peu les responsabilités prennent le dessus et que la vie suit son court tout simplement.

Pour en revenir au livre, « Peter Pan » de J.M BARRIE n’est pas aussi lisse et édulcoré que Disney nous a fait croire. On retrouve des thèmes profonds et la mort est quasiment présente partout. L’univers est beaucoup plus sombre et même si j’en avais une vague idée avant, cela m’a quelque peu déstabilisée.

J’ai eu du mal pendant ma lecture. Il ne faut pas oublier que ce texte date du début 1900 et que les messages et la morale véhiculés n’est plus exactement les mêmes aujourd’hui. De même que le style d’écriture ou de forme. Certes, ma lecture a était fastidieuse mais, cela n’a rien empêcher à l’amour ou à la fascination de l’histoire en elle-même.

J’ai aimé l’univers qu’instaure J.M BARRIE dans cette œuvre. Il y a une notion entre le temps et l’espace assez intéressant, comme si tout allait plus vite chez les enfants. Le pays Imaginaire est certes un lieu magnifique au premier abord mais, quand on s’y enfonce, la noirceur est vite présente. C’est un univers surprenant qui va bien au-delà du conte.

Concernant les personnages, il y a mille choses à dire. Oubliée l’œuvre de Disney car ici Peter Pan & Co ont tous des traits de caractères très différents.

Peter Pan est manipulateur, cruel, têtu, égoïste et j’en passe. Il oublie tout très vite pour ne pas souffrir, refuse de grandir et tue les garçons perdus dès qu’ils prennent quelques sentiments. Il se refuse également à tout sentiment d’attachement et recherche une figure maternelle à son image. Il a de nombreux aspects maléfique mais, il est aussi très brave et ce n’est encore qu’un enfant.

Le Capitaine Crochet est loin d’être stupidement vilain. Il est vraiment méchant, nettement plus vil, très loin de la sympathie. Sa peur du crocodile est amusante, pathétique et lamentable mais en y regardant de plus près, sa peur est similaire à celle de Peter : Ils ont peur de « grandir/vieillir ».

Les Enfants Perdus sont montrés comme faibles, soumis et on leurs pardonnes assez facilement leurs réactions face à un Peter Pan autoritaire et tortionnaire.

Quant à Wendy, elle représente une petite fille qui aime les jeux de Papa-Maman, l’aventure, le fait de se sentir utile. Elle est rêveuse et souhaite simplement être au côté de Peter.

On peut dire la même chose pour Clochette, qui est une véritable peste et jalouse mais qui à la capacité incroyable d’être fidèle à Peter quoi qu’elle endure.

On pourrait continuer comme cela très longtemps, tant au niveau de l’univers que des personnages. Si a défaut de lire l’œuvre de J.M Barrie, je peux vous conseiller une adaptation cinématographique qui s’en rapproche le plus, ce serait celle datant de 2003 par le réalisateur Paul John Hogan avec pour Peter Pan, Jeremy Sumpter.

Conclusion

Je l’avoue, cela a été une lecture mitigée.

J’aime l’univers, l’idée générale, l’ambiance mais j’ai eu du mal avec le style d’écriture et la forme. J’ai eu plaisir de découvrir ce monde imaginaire , de voir que les personnages sont beaucoup moins lisse que Disney les représente et que les thèmes abordés soient plus profonds qu’il n’y parait. Ce classique de la littérature anglaise pour enfant est une vrai merveille. Original, tendre, émouvant, drôle et en proie à la réflexion.

Publicités

2 thoughts on “# Peter Pan de James Matthew BARRIE”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s