Non classé

# L’immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes de Karine LAMBERT

Sans titre1.png

 

« L’immeuble des femmes qu ont renoncé aux hommes »

de Karine LAMBERT

251 Pages

Éditions MICHEL LAFON

De quoi parle t-il ?

Les hommes sont omniprésents dans cet immeuble de femmes… dans leurs nostalgies, leurs blessures, leurs colères et leurs désirs enfouis. Cinq femmes d’âges et d’univers différents unies par un point commun fort : elles ne veulent plus entendre parler d’amour et ont inventé une autre manière de vivre… Jusqu’au jour où une nouvelle locataire vient bouleverser leur quotidien. Juliette est séduite par leur complicité, leur courage et leurs grains de folie. Mais elle, elle n’a pas du tout renoncé ! Et elle le clame haut et fort. Va-t-elle faire vaciller les belles certitudes de ces voisine ?

Je vous en dit un petit peu plus.

J’aime les livres contemporains et j’avoue avoir un petit côté fleur bleue pour ce qui touche de la romance. Mais, je le dis, ce livre-là a plutôt éveillé en moi l’ennui et un certain ras-le-bol.

Positivement parlant, c’est léger et frais. L’écriture est fluide, très facile à lire. L’idée de base est vraiment originale en plus d’être drôle. Non vraiment, il avait de bonnes constructions cet immeuble.

On rentre dans un immeuble où vivent cinq femmes, chacune avec leurs histoires, qui ne veulent plus d’hommes pour leur gâcher la vie. Et au milieu de tout ça, Juliette, une jeune femme rafraîchissante, fleur bleue qui recherche l’homme idéal.

Le soucis principal je pense, c’est son manque de profondeur. Tout manque cruellement de profondeur, que ce soit au niveau de l’histoire elle-même ou des personnages. Il n’y a pas beaucoup de construction, ni de développement. Le rythme est brouillon, tout comme les « rebondissements » de l’histoire. Je dirais même que c’est assez plat. J’aurais aimé avoir plus de détails, une mise en avant des personnages avec leurs histoires développée.

Conclusion

Une lecture qui convient parfaitement sur un transat au bord de la plage pour passer le temps mais, qui n’a pas su me convaincre à cause du manque de profondeur. L’idée est originale, la plume de Karine LAMBERT tendre et rafraîchissante mais, le rendu brouillon.

 

Publicités

6 thoughts on “# L’immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes de Karine LAMBERT”

  1. Juliette, une jeune fille rafraîchissante, –> elle a une trentaine d’années il me semble. J’aurais plutôt dit une jeune femme. 🙂 Mais sinon c’est vrai que ce n’est pas le roman du siècle et qu’il reste assez superficiel. Ceci dit, je m’attendais à cela en le lisant, donc je n’ai pas été déçue. J’ai bien aimé ce bouquin. 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s