Non classé

# 100 pages blanches de Cyril MASSAROTTO

100.png

« 100 pages blanches »

de Cyril MASSAROTTO

288 Pages

Éditions POCKET

De quoi parle t-il ?

Ce carnet, c’est ton héritage. Tes sœurs auront le reste, mais crois-moi, je te lègue le plus précieux de mes biens, et tout l’argent du monde ne le remplacerait pas. Souviens-toi de moi. » Quel choc pour ce jeune homme lors de l’ouverture du testament de son grand-père bien-aimé : il ne lui a rien laissé. Rien à part un vieux carnet au cuir râpé, avec une centaine de feuilles vierges. Cent pages blanches en héritage… Et une ultime lettre où le grand-père lui apprend que ce carnet est le plus grand trésor dont on puisse rêver. Son grand-père était-il devenu fou?

Je vous en dit un petit peu plus.

J’ai eu ce livre par hasard lors de mon voyage dans la ville de « Sète ». Il était sur un stand de livres en plein cœur du marché et sa couverture m’a appelé. C’est ma première rencontre avec la plume de l’auteur et je dois dire que ce livre est une bien belle surprise. J’ai tout de suite était séduite par la quatrième de couverture. Cette histoire de carnet avec uniquement des feuilles blanches sa laisser présager un mystère et il ne m’en fallait pas plus.

L’idée de base est très originale, facile à lire, tendre et drôle. Le personnage est un homme trentenaire à la recherche de lui-même, qui grâce à ce fameux carnet va prendre conscience peu à peu de plusieurs choses. Il va enfin pouvoir faire face à sa vie et avancer en construisant son avenir, chose qui n’arrivait pas à faire jusque-là.

Ce livre aurait pu devenir un roman de gare qu’on oublie vite pour certains mais, le style de l’auteur joue pour beaucoup dans l’attachement que je me suis fait pour ce roman. Cela peut paraître simple, naïf sur les bords, mais j’ai aimé la philosophie de vie que nous propose l’auteur.

Conclusion

La chronique est courte mais, je ne voudrais pas vous en dévoiler trop. La magie qui traverse ce livre donne un très bon côté fantastique à ce contemporain et dégage une certaine fraîcheur. Ce fut une agréable découverte, tant pour l’histoire que pour la plume de l’auteur.

Publicités

4 thoughts on “# 100 pages blanches de Cyril MASSAROTTO”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s